Assurance Voyage

EN VOYAGE VOS BAGAGES SONT-ILS ASSURÉS ?

En train ou en avion, le transporteur est en général tenu à une obligation de résultat : conduire à destination des personnes ou des biens, sans casse, bien entendu. Mais, d’une part, vos effets personnels (sac à main…) ne sont pas couverts ; d’autre part, l’indemnisation pour les bagages enregistrés est limitée. Air France rembourse 20,89 € par kilo ; la SNCF, selon l’évaluation de votre bagage — perdu ou endommagé, et pris préalablement en charge par le service bagages — peut vous rembourser jusqu’à 914,69 € . Si vous estimez que votre bagage vaut davantage, vous avez intérêt à prendre une assurance complémentaire auprès du transporteur ou de l’assureur de votre choix.

A noter : la SNCF ne s’estime pas responsable des bagages volés dans les consignes automatiques. Sur place, vos effets ont des chances d’être mieux couverts. Si vous êtes en location, ils seront garantis par l’assurance location, ou par votre propre multirisque habitation. Dans un hôtel, si le bagage a été volé dans votre chambre ou dans le parking, la responsabilité de l’hôtelier est légalement limitée à 50 ou 100 fois le prix de la chambre. En revanche, si vous lui confiez votre bagage, il en est responsable intégralement sans limitation de garantie (sauf cas de force majeure), suivant les règles habituelles de la responsabilité.

FAUT-IL PRENDRE UNE ASSURANCE COMPLÉMENTAIRE ?

Vérifiez-en un premier lieu, dans les contrats d’assurance déjà conclus (par exemple, la multirisque habitation) si vous n’êtes pas couvert pour les risques de perte, vol ou détérioration de vos bagages. Inutile de vous assurer deux fois. Vos cartes de crédit peuvent aussi vous offrir cette garantie. Vérifiez notamment « limites territoriales de garantie». En effet, rien ne sert d’assurer un bagage si vous partez dans un pays où la garantie ne joue pas… Dans ce cas précis, il ne vous reste qu’une solution : opter pour un contrat d’assistance avec une option bagages, payante, bien sûr.

VOYAGEZ L’ESPRIT LIBRE

Si vous voyagez dans un pays de l’Union européenne, par exemple pour un séjour linguistique à l’étranger, vous êtes couvert par votre assurance responsabilité civile (par exemple, si vous cassez quelque chose ou blessez quelqu’un par inadvertance). Hors CEE, c’est une autre histoire, tout dépend des clauses géographiques de votre contrat. De même, votre couverture « tous risque» n’est valable que dans certains pays. À noter : si vos déplacements vous conduisent souvent dans un pays non cité dans votre contrat, demandez une extension de contrat.